Sommaire

Téléchargements

Fermer

In­for­ma­tions gé­né­rales

Les comptes annuels de Swisscom SA présentés ci-après sont une version condensée. La version intégrale ainsi que le rapport de l’organe de révision peuvent être consultés sur le site web de Swisscom.

Voir sous www.swisscom.ch/comptesannuels2019

Swisscom SA est une société holding de droit suisse. Au 31 décembre 2019, la Confédération suisse (ci-après «Confédération») détenait en qualité d’actionnaire ma­jo­ri­taire une part inchangée de 51,0 % des actions émises de Swisscom SA. Confor­mé­ment à la loi sur l’en­tre­prise de télécom­mu­ni­ca­tions (LET), la Confédération doit détenir la majorité du capital et des voix de la société. Les comptes annuels de Swisscom SA ont été établis conformément aux dis­po­si­tions légales et aux statuts. Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres figurant dans les comptes annuels de Swisscom SA (états fi­nan­ciers in­di­vi­duels) et non des capitaux propres dans le compte de groupe. Les capitaux propres de Swisscom SA s’élèvent à CHF 6 759 mio. dans les comptes annuels 2019. En vertu des règles de comp­ta­bi­li­sa­tion découlant du droit des sociétés anonymes, il n’est possible de distribuer ni le capital-actions ni les dotations à la réserve gé­né­rale à hauteur de 20% du capital-actions. Le 31 décembre 2019, le montant des réserves distribuables de Swisscom SA, en vertu du droit des sociétés anonymes, s’élevait à CHF 6 697 mio. Le dividende est proposé par le Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion et soumis à l’Assemblée gé­né­rale des ac­tion­naires de Swisscom SA du 6 avril 2020 pour approbation. Les actions propres ne donnent pas droit au ver­se­ment d’un dividende.

Dans son opinion d’audit, l’organe de révision PricewaterhouseCoopers (PwC) confirme que les comptes annuels de Swisscom SA sont conformes à la loi suisse et aux statuts et qu’il existe un système de contrôle interne relatif à l’éta­blis­se­ment des comptes annuels, défini selon les pres­crip­tions du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. PwC confirme en outre que la proposition concernant l’emploi du bénéfice cor­res­pond à la loi suisse et aux statuts, et recom­mande d’approuver les comptes annuels.