Sommaire

Téléchargements

Fermer

Résumé

En mio. CHF ou comme indiqué   2019   2018   Variation
Chiffre d’af­faires net   11 453   11 714   –2,2%
Résultat d’ex­ploi­ta­tion avant amortissements (EBITDA) 1   4 358   4 213   3,4%
EBITDA en % du chiffre d'affaires net   38,1   36,0    
Résultat d’ex­ploi­ta­tion (EBIT)   1 910   2 069   –7,7%
Bénéfice net   1 669   1 521   9,7%
Bénéfice par action (en CHF)   32,28   29,48   9,5%
Operating free cash flow proxy   1 626   1 809   –10,1%
Investissements   2 438   2 404   1,4%
Dette nette y compris en­ga­ge­ments de leasing 1   8 785   7 393   18,8%
Quote-part de capitaux propres 1   36,6   36,3    
Effectif en équi­va­lents plein-temps   19 317   19 845   –2,7%
1 Depuis le 1er janvier 2019, Swisscom applique la norme IFRS 16 «Contrats de location». Les chiffres de l’exercice pré­cé­dent n’ont pas été adaptés. Des en­ga­ge­ments de leasing et des droits d’uti­li­sa­tion sup­plé­men­taires ont été comp­ta­bi­li­sés pour CHF 1 238 mio. lors de la première application d’IFRS 16 au 1er janvier 2019, pour consé­quence une baisse de la quote-part de capitaux propres à 34,4% au 1er janvier 2019. L’EBITDA de l’exercice pré­cé­dent comprend des charges de CHF 207 mio. au titre de la location simple selon IAS 17.

Le chiffre d’af­faires net de Swisscom a baissé de 2,2% à CHF 11 453 mio. et affiche un recul de 1,5% à taux de change constants. La comparaison avec le résultat d’ex­ploi­ta­tion avant amortissements (EBITDA) de l’exercice pré­cé­dent est influencée par l’adoption de nouvelles dis­po­si­tions applicables aux contrats de location (IFRS 16). L’EBITDA comptabilisé a pro­gressé de CHF 145 mio. (3,4%) à CHF 4 358 mio.; sur une base ajustée et à taux de change constants, l’EBITDA est resté stable (+0,1%). Le bénéfice net a augmenté de 9,7% pour atteindre CHF 1 669 mio. du fait d’éléments non récurrents de la charge d’impôt sur le résultat. L’en­tre­prise proposera à l’Assemblée gé­né­rale le ver­se­ment d’un dividende inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2019.

Dans l’activité principale en Suisse, le chiffre d’af­faires a chuté de CHF 243 mio. (2,8%), pour s’établir à CHF 8 563 mio., en raison de la pression conti­nue sur les prix et du recul des rac­cor­de­ments de té­lé­pho­nie fixe. Le nombre d’unités génératrices de chiffre d’af­faires (RGU) a diminué de 1,7% à 11,5 mio. par rapport à l’exercice pré­cé­dent. A l’inverse, le chiffre d’af­faires en monnaie locale de la filiale italienne Fastweb a augmenté d’EUR 114 mio. (5,4%), à EUR 2 218 mio., alimenté par la crois­sance du chiffre d’af­faires des clients privés et com­mer­ciaux. Dans l’activité haut débit, le nombre des clients a augmenté de 3,5% à 2,64 mio., contre une progression de 26,1%, à 1,81 mio., dans la com­mu­ni­ca­tion mobile.

Dans l’activité principale en Suisse, l’EBITDA s’est tassé de 2,4% à CHF 3 491 mio.; sur une base ajustée, la baisse représente 0,6%. Le recul résultant de la baisse du chiffre d’af­faires a été en majeure partie compensé par les mesures de ré­duc­tion des coûts en cours. Pour Fastweb, l’EBITDA en monnaie locale a pro­gressé de 7,8% à EUR 750 mio.; en chiffres corrigés, la progression est de 5,2%.

Les in­ves­tis­se­ments de Swisscom ont augmenté de CHF 34 mio. (1,4%) pour atteindre CHF 2 438 mio. Ce montant comprend des dépenses de CHF 196 mio. pour les fré­quences mobiles que Swisscom a acquises lors d’en­chères en Suisse. Les fré­quences ont été attribuées en avril 2019 et sont valables jusqu’en 2034. En Suisse, les in­ves­tis­se­ments ont pro­gressé CHF 1 770 mio. du fait de l’acquisition de fré­quences mobiles. Pour Fastweb, les in­ves­tis­se­ments ont reculé d’EUR 58 mio. (8,8%), à EUR 599 mio. Durant l’exercice pré­cé­dent, ce montant intégrait les frais d’acquisition de fré­quences mobiles d’EUR 64 mio.

L’operating free cash flow proxy a chuté de CHF 183 mio. (10,1%) pour s’établir à CHF 1 626 mio., prin­ci­pa­le­ment en raison des dépenses de CHF 196 mio. pour les fré­quences mobiles. La dette nette, y compris les en­ga­ge­ments de leasing, s’élève à CHF 8 785 mio.; le rapport à l’EBITDA demeure stable à 2,0.

Le nombre des col­la­bo­ra­teurs a baissé de 2,7% par rapport à l’exercice pré­cé­dent, et s’élève désormais à 19 317 équi­va­lents plein temps. En Suisse, les effectifs ont diminué de 519 équi­va­lents plein temps (–3,0%) suite au recul de l’activité de base et représentent 16 628 postes à plein temps. Plus de la moitié de cette ré­duc­tion de postes a pu être absorbée par la fluctuation naturelle et une gestion des postes vacants.

Pour 2020, Swisscom table sur un chiffre d’af­faires net d’environ CHF 11,1 mrd, un EBITDA d’environ CHF 4,3 mrd et des in­ves­tis­se­ments de quelque CHF 2,3 mrd. Si les objectifs sont atteints, l’en­tre­prise entend à nouveau proposer à l’Assemblée gé­né­rale 2021 le ver­se­ment d’un dividende inchangé attrayant, de CHF 22 par action, au titre de l’exercice 2020.