Sommaire

Téléchargements

Fermer

Investissements

En mio. CHF ou comme indiqué   2019   2018   Variation
Réseau fixe et In­fra­struc­ture   459   496   –7,5%
Extension du réseau de fibre optique   494   490   0,8%
Réseau de té­lé­pho­nie mobile   270   307   –12,1%
Fréquences mobiles   196      
A la demande des clients   81   77   5,2%
Projets, autre   261   250   4,4%
Swisscom Suisse   1 761   1 620   8,7%
Fastweb   667   757   –11,9%
Autres secteurs opérationnels   47   46   2,2%
Group Head­quar­ters et élimination   (37)   (19)   94,7%
Total des in­ves­tis­se­ments   2 438   2 404   1,4%
Dont Suisse   1 770   1 645   7,6%
Dont à l'étranger   668   759   –12,0%
Investissements en % du chiffre d'affaires net   21,3   20,5  

Les in­ves­tis­se­ments se sont accrus de CHF 34 mio. (+1,4%) par rapport à l’exercice pré­cé­dent, s’établissant à CHF 2 438 mio., ce qui cor­res­pond à 21,3% du chiffre d’af­faires net (exercice pré­cé­dent: 20,5%). En 2019, 72% des in­ves­tis­se­ments ont été consacrés à Swisscom Suisse, 27% à Fastweb et 1% aux Autres secteurs opérationnels.

Les in­ves­tis­se­ments réalisés par Swisscom Suisse ont pro­gressé de CHF 141 mio. (+8,7%) par rapport à l’exercice pré­cé­dent pour atteindre CHF 1 761 mio., soit 20,6% du chiffre d’af­faires net (exercice pré­cé­dent: 18,4%). Cela comprend les dépenses de CHF 196 mio. pour les fré­quences de com­mu­ni­ca­tion mobile mises aux enchères au premier semestre 2019. Les in­ves­tis­se­ments pour le réseau mobile ainsi qu’autre réseau fixe et infrastructure ont reculé, tandis que ceux pour l’extension du haut débit par fibre optique sont demeurés stables à un niveau élevé.

Les in­ves­tis­se­ments de Fastweb ont baissé de CHF 90 mio. (–11,9%), à CHF 667 mio. En monnaie locale, ils se sont accrus d’EUR 58 mio. (+8,8%) pour atteindre EUR 599 mio. Cette hausse découle prin­ci­pa­le­ment des frais d’acquisition et de prolongation des fré­quences de té­lé­pho­nie mobile d’un montant EUR 64 mio. engagés durant l’exercice pré­cé­dent. Le volume des in­ves­tis­se­ments reste au total à un niveau élevé du fait de la poursuite du dé­ve­lop­pe­ment des réseaux haut débit. Le rapport entre les in­ves­tis­se­ments et le chiffre d’af­faires net a ainsi chuté de 27,0% (exercice pré­cé­dent: 31,2%).